De nombreuses recherches quantitatives ont largement démontré que les personnes transgenres et de genre non conforme (TGNC) connaissent des taux élevés de stress minoritaire, contre lequel elles sont capables de faire preuve de résilience et d’utiliser des stratégies adaptatives afin d’en atténuer les effets négatifs sur leur santé. Néanmoins, les études qualitatives sur la façon dont les membres de la communauté TGNC subissent subjectivement le stress minoritaire sont encore rares. Cette étude vise à explorer les expériences subjectives du stress minoritaire par le biais d’un focus group composé de 8 membres de la communauté TGNC italienne (5 male-to-female, 2 female-to-male et 1 genderqueer ; M = 25 ; ET = 5). Les récits ont été analysés au moyen de l’analyse thématique déductive. L’analyse a permis de dégager quatre catégories principales : (1) rejet de la famille ; (2) visibilité du corps ; (3) effets négatifs de la violence familiale sur la santé ; et (4) intégration de l’identité TGNC. Les résultats offrent une exploration approfondie des processus de stress minoritaire chez les membres de la communauté TGNC, de son impact sur la santé ainsi que des stratégies d’adaptation pour faire face à la stigmatisation. Des suggestions pour la pratique clinique sont discutées.

Une étude qualitative sur le stress minoritaire ressenti par les personnes transgenres et de genre non conforme en Italie

Scandurra, C.;Vitelli, R.;Maldonato, N. M.;Valerio, Paolo;Bochicchio, V.
2019

Abstract

De nombreuses recherches quantitatives ont largement démontré que les personnes transgenres et de genre non conforme (TGNC) connaissent des taux élevés de stress minoritaire, contre lequel elles sont capables de faire preuve de résilience et d’utiliser des stratégies adaptatives afin d’en atténuer les effets négatifs sur leur santé. Néanmoins, les études qualitatives sur la façon dont les membres de la communauté TGNC subissent subjectivement le stress minoritaire sont encore rares. Cette étude vise à explorer les expériences subjectives du stress minoritaire par le biais d’un focus group composé de 8 membres de la communauté TGNC italienne (5 male-to-female, 2 female-to-male et 1 genderqueer ; M = 25 ; ET = 5). Les récits ont été analysés au moyen de l’analyse thématique déductive. L’analyse a permis de dégager quatre catégories principales : (1) rejet de la famille ; (2) visibilité du corps ; (3) effets négatifs de la violence familiale sur la santé ; et (4) intégration de l’identité TGNC. Les résultats offrent une exploration approfondie des processus de stress minoritaire chez les membres de la communauté TGNC, de son impact sur la santé ainsi que des stratégies d’adaptation pour faire face à la stigmatisation. Des suggestions pour la pratique clinique sont discutées.
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
Scandurra et al. (2019). Ètude qualitative stress minoritaire trans.pdf

accesso aperto

Tipologia: Documento in Post-print
Licenza: Dominio pubblico
Dimensione 511.45 kB
Formato Adobe PDF
511.45 kB Adobe PDF Visualizza/Apri

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11588/752997
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus 3
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? 2
social impact