"Pour une relecture de l'Antigone comme tragédie du nomos"